Groenland

Glamping au Groenland

L’idée de créer un séjour sur mesure sur le thème du Glamping au Groenland s’inspire des coutumes nomades des Inuits qui rejoignent, dès les premiers signes de la fin de l’hiver, leur campement d’été.

Conçu sur-mesure par des spécialistes, le camp de luxe Kiattua, installé à une centaine de kilomètres de toute civilisation et uniquement accessible en bateau, apporte au voyageur bien plus qu’une expérience « juste » glamour. Il s’agit d’une aventure authentique où l’intensité du « vécu » s’envole bien au-delà du plaisir de passer quelques nuits confortablement installé dans un camp de toile, face à un panorama totalement sauvage. Mais il faut commencer par le début de l’histoire, alors que l’avion se pose à Nuuk au Groenland, une capitale de près de 15 000 âmes entourée de montagnes et de landes aux pâturages verdoyants.

C’est l’été au Groenland, seule période entre début juin et fin août où il est possible de vivre cette immersion. Et comme la traduction de son nom l’indique, puisque Groenland signifie « terre verte », la neige a déserté pour quelques semaines la terre glacée du pays. Un premier briefing à l’arrivée et la mise à disposition d’un équipement d’expédition donnent vraiment l’impression du début d’un voyage pour grands explorateurs. La nuit à Nuuk permet de se reposer et d’embrayer en pleine forme sur la journée du lendemain.

Départ en bateau à destination du camp Kiattua que l’on atteint au bout d’environ 2H00. Sur fond de décor où se mêlent montagnes arides, vastes étendues qui hésitent entre ambiance lunaire abrupte et plaines herbeuses, les tentes « igloo » font face à la baie et à l’océan. La paix des lieux est saisissante. Dans la tente, le style est excessivement simple mais aménagé avec goût. Des tons ivoire et brun, du linge de lit en lin et la présence de fourrure qui ajoute un clin d’œil cosy à l’ensemble, sans oublier un poêle d’appoint aux allures rustiques. C’est l’époque du soleil de minuit, et même si la lumière du jour enveloppe le campement, il est l’heure de dîner et de goûter une cuisine savoureuse autour du feu de camp.

Dès le lendemain, et pendant le séjour de 3 nuits au milieu de l’Arctique, les explorations s’enchaînent… Grimper sur les hauteurs pour admirer un paysage implacable et confronter l’immensité de la nature ou partir caboter jusqu’au village de Kapisillit au sud ouest du Groenland avec ses maisonnettes colorées. La région de Kapisillit est réputée pour abriter dans ses eaux protégées par le fjord la reproduction des saumons. C’est ici  que l’on est initié aux techniques de pêche version « Inuit »… à l’aide de ses mains ! Si le saumon ne mord pas, les eaux regorgent de flétans et de poissons chats.

Cette excursion est aussi l’occasion de rencontrer la communauté locale et de se familiariser avec les traditions des Inuits dont les principes culturels tournent essentiellement autour de la protection de la faune et de la flore, la pêche et la chasse étant les principaux modes de survie.

On part aussi dans le fjord de Nuuk, encaissé de sommets culminant entre 900 et 1600 mètres, en bateau ou en kayak, et on se baigne dans l’Arctique avec une tenue spéciale de protection contre le froid, on admire les icebergs flottant et dérivant nonchalamment à la surface de l’eau, on se balade sur les glaciers et on observe les rennes, les renards arctique ou même les buffles musqués qui traversent la vallée… L’expérience s’achève ainsi, comme elle a commencé, sur le spectacle grandiose d’une nature à couper le souffle.