Botswana

Exploration avec les Bushmen

Réminiscence d’un peuple nomade attachant, les Bushmen établis au cœur du désert du Kalahari au Botswana, fascinent l’imaginaire.  Chasseurs-cueilleurs depuis des millénaires, ils perpétuent encore aujourd’hui leurs rites et traditions envers et contre tous les harcèlements qu’ils subissent face à la prospection diamantaire. C’est l’expérience d’un séjour inédit en leur compagnie que suggère un campement de luxe privé, dressé au cœur du Kalahari.

Les plaines arides s’étendent à perte de vue, paysage implacable qui accompagne la première rencontre avec le peuple indigène Bushmen, que le long métrage « Les Dieux sont tombés sur la tête » avait déjà immortalisé comme vaillant, tolérant et plein de malice.

agence-de-voyage-de-luxe-bostwana-Exploration-avec-les-Bushmen-2L’immersion dans son quotidien est une chance unique de partager avec lui sa philosophie de la vie. C’est surtout une communauté, qui pour sa survie, s’appuie sur le collectif et sur l’apport de l’autre.

Un camp privé, simple et exclusif dévoile quelques touches de luxe discret : nappes en lin, argenterie et dîners à la belle étoile. Les bushmen veillent à la meilleure des hospitalités. Au fil des jours, la savane s’appréhende à travers les enseignements Bushmen. Ils expliquent leur implication dans la protection de la faune et de la flore, la façon dont les anciens façonnent eux-mêmes leurs armes pour ensuite traquer les animaux et pratiquer l’art de la chasse à l’arc traditionnel. Leur lecture du désert est tout aussi étonnante, comme si chaque détail, même insignifiant, était un point de signalisation remarquable.

Les femmes, quant à elles, vous invitent au village pour l’élaboration d’un repas typique, la cueillette de plantes médicinales ou pour une initiation inattendue à la danse tribale, rite essentiel permettant de communiquer avec Dieu et de lutter contre les mauvais esprits. Les enfants, source constante d’émerveillement, ne sont jamais punis. La nuit tombée, on s’installe autour du feu de camp où l’on danse et l’on chante en signe de bienvenue.

Les Bushmen se considèrent comme nos ancêtres et aller à leur rencontre nous rapproche d’une certaine manière de notre passé.