Canada

Etrange, Fogo Island Inn

Il était une fois Fogo Island Inn au nord de Terre-Neuve… En 1975, Zita Cobb a dix-sept ans et doit quitter son île natale au large de Terre Neuve au Canada. Nostalgique, elle se fait la promesse d’y revenir un jour.

Du bateau qui accoste, on aperçoit les vagues de béton et de verre du Fogo Island Inn, « auberge » futuriste de 29 suites. Le bâtiment, monté sur pilotis d’acier, a été imaginé par l’architecte terre-neuvien Todd Saunders, mais le projet est l’œuvre d’une femme incroyable dont l’histoire vaut le voyage : Zita Cobb. Née dans une famille de pêcheurs illettrés de l’île, elle survit à une tuberculose, fait ses études sur le continent et grimpe les échelons de la fortune dans le secteur des fibres optiques. Devenue millionnaire, elle revient sur Fogo Island, qu’un moratoire sur la pêche à la morue a mis en marge du monde. Avec ses frères, elle retrouve son paysage chaotique, ses roches volcaniques acérées, ses étendues de granit solitaires balayées par les vents, son océan Atlantique capricieux et son climat incertain et lui invente pourtant un futur. Ensemble ils créent la fondation Shorefast, et son essaim d’activités qui perpétuent la mémoire des savoir-faire locaux. Ensemble,

Séjourner au Fogo Island Inn ne ressemble donc à aucune autre expérience de bout du monde. Ici, l’hôtel, le seul de l’île, officie comme un modèle social. Plusieurs communautés natives de Fogo Island ont accompagné les coulisses de sa construction, révélant les talents d’artisans locaux, charpentiers, ébénistes ou couturières, souvent d’anciens pêcheurs et leurs familles. Chaque meuble, chaque objet a été créé par la main de l’homme. Des fauteuils en bois recyclé aux multiples couvertures en patchwork crochetées qui enveloppent les lits des 29 suites. Peu à peu, l’île se redresse et trouve en elle toutes les ressources pour que le lodge voie le jour. Des panneaux solaires captent l’énergie, le bois d’épicéa est issu des forêts de Fogo, les fauteuils à bascule et les poêles à bois font référence au style ancestral des habitations. Les murs ici ont une histoire ! Et les revenus générés nourrissent les projets de la Fondation, de la rénovation du patrimoine à l’accueil d’artistes contemporains en résidence.

A table, même expérience hors normes. Baies sauvages et tubercules, araignées de mer et poissons de l’Atlantique Nord, alimentent la carte, à la fois rustique et raffinée, du Chef canadien renommé Jonathan Gushue.

Immergé dans une nature extrême, ce lieu exceptionnel se prête aux pauses créatives. Hiver comme été, sous la neige ou couverte de buissons en fleurs, l’île est un écosystème en soi, que l’on sillonne à pied ou en vélo au gré des méandres glacés, verdoyants ou envahis de brumes mystérieuses. De longues randonnées entre landes et falaises en multiples cabotages marins, on y croise aussi des personnages intenses, travailleurs de la mer et du bois ou artistes, dont les rencontres nourrissent les souvenirs. On observe aussi les baleines, les icebergs et la flore, on pêche, on admire les aurores boréales en saison, on participe aux ateliers de dessin et de création en compagnie d’un artiste… On respire tout simplement… à Fogo Island.

L’accès à l’île de Fogo, long et compliqué, reste un challenge, pourtant une magie irrationnelle émane de ce lieu étrange dès qu’on y pose le pied, ce que certains appellent l’énergie…