Europe

Misincu

Le Cap Corse, une âme, une contrée. Au cœur de cette presqu’île se trouvait le mythique hôtel le Caribou. Dans les années 60 à 90 on pouvait y croiser Gainsbourg, Bambou, Romy Schneider…Aujourd’hui, il renait sous le nom de Misincu. Un domaine qui respecte l’un des derniers territoires sauvages de l’île. Maquis, vallées, montagnes qui se perdent dans la mer méditerranée.

Ici les paysages variés de la Corse se conjuguent avec l’histoire que les hommes ont construite au fil des siècles. Le patrimoine est sauvegardé. On se promène dans les villages typiques aux couleurs pastel avec leurs maisons serrées et leurs toits en ardoise. On entrevoit d’anciennes chapelles, les vestiges des seigneuries du moyen âge, leurs histoires de conquêtes, ou encore la tour de Losso, héritage génois du XVIème siècle. Puis on lève doucement la tête et c’est la danse ailée des faucons…Les randonnées prennent tout leur sens sur ce terroir abondant.

L’intérieur de l’hôtel reflète une volonté de métissage. Le style du Cap Corse mixe les blancs lumineux des Cyclades. Le mot d’ordre de la décoration est l’élégance dans les vingt-neuf chambres et sept villas privées avec piscine du domaine. Un raffinement zen pensé dans des teintes naturelles, taupe, écru, blanc ou les matériaux choisis, comme le bois, le bambou, l’osier, ou la pierre.

Le bien être est au centre du domaine, avec son spa de 350m2, dans lequel la marque exigeante « Biologique recherche » officie. Les produits purs, concentrés, presque bruts se déclinent dans des soins qui deviennent alors autant de moments d’exception. Le corps y est célébré, prêt pour un parcours santé, une randonnée, une balade à vélo ou pour l’une des activités nautiques proposées.

On profite de la plage privée, de l’oliveraie, des patios, et en fin de journée on se retrouve au traditionnel boulodrome du Misincu, avant de goûter la cuisine du chef à base de produits locaux et légumes du potager de la maison. Le Misincu exalte les sens, luxueux dans son authentique simplicité.