Europe

La Réserve Ramatuelle

Au bout du bout de la presqu’île de Saint Tropez, au milieu des pins et surplombant la mer, l’architecte Jean-Michel Wilmotte a signé une de ses créations les plus abouties. Graphiques et minimalistes, les toits provençaux de la Réserve Ramatuelle couvrent 19 suites et 8 chambres où l’élégance joue la simplicité naturelle.

Les blancs et beiges font écho aux teintes douces des nuages et à la pureté du sable, reflétant les flots scintillants en contrebas. Déjà très spacieuses, les chambres se prolongent de terrasses plein sud de 50 à 190 m2. Douze villas dispersées dans la garrigue attendent les retrouvailles familiales. Partout, la vue joue les stars, accompagnée du chant des grillons et du parfum de maquis. On se croit loin de tout, bien que le buzz se trouve à quelques minutes, dans les rues de Saint-Tropez bien sûr, et sur la plage de Pampelonne où la Réserve possède sa paillotte parfaite imaginée par Philippe Stark.

Cannisses et rotin, lampes de paille doucement balancées par la brise campent un décor bohème fidèle au mythe tropézien. Pieds nus, passer du sable chaud au parquet patiné pour partager quelques tapas, résume à lui seul le bonheur de l’été. Dans les assiettes, le chef Eric Canino mêle les légumes de son jardin et les produits de la pêche locale. On le retrouve à la nuit tombée sur le rooftop de La Voile, le restaurant étoilé de l’hôtel, où l’enchantement se poursuit dans des assiettes dessinées comme des tableaux de Monet.

Nager, paresser et contempler le panorama rythment les journées. Pour gagner encore en zénitude, on profite du spa estampillé Nescens, maison suisse aux cures anti-âges réputées et qui a mis au point pour La Réserve un programme Bootcamp associant éveil musculaire, marche nordique sur le sentier du littoral et repas diététiques. Une remise en forme et en beauté.