Afrique

The Aiyana Resort & Spa

Niché sur l’île de Pemba, au large de la Tanzanie, The Aiyana révèle un charme exotique tout en douceur, une robinsonnade sensuelle sur l’une des îles les plus préservées de l’Océan Indien.

Au nord de Zanzibar, Pemba est surnommée « l’île verte » par ses habitants. Dès le tarmac apparaissent les effluves des plantations de clous de girofle. La nature est ici omniprésente, depuis la vaste forêt pluviale de Ngezi aux immenses plages blanches et désertes. Les plus belles se trouvent plein nord, ourlant toute la péninsule sur laquelle The Aiyana a posé ses murs blancs. L’héritage omanais a inspiré les 30 villas carrées, de style minimaliste, qui abritent les chambres de cette escale privilégiée. Toutes font face au canal qui détache Pemba de la Tanzanie, où les sables immaculés se déroulent à perte de vue et s’adossent aux jardins composés par le paysagiste et propriétaire mauricien, Ashok Sungkur. Son histoire et sa passion sont indéfectibles de la création des lieux, qu’il a souhaité poétiques et fidèles à la culture locale.

Dans ce havre de paix, le programme consiste à se laisser chouchouter au spa, doté de cinq cabines de soin, lovées dans un sanctuaire zen. A l’Heure Bleue, les coussins stylés de la terrasse vous accueillent pour un drink, avant de rejoindre les tables du restaurant. Tous les repas se savourent face à l’océan, en dégustant une cuisine simple et fraîche, relevée de saveurs africaines.

Place à la paresse aux premières heures de la journée ou au soleil couchant, à bord d’une pirogue à balancier qui trouble à peine la quiétude ambiante jusqu’à un banc de sable immaculé. Avec une barrière de corail intacte qui protège une faune abondante, et un centre PADI tout proche, l’activité-reine reste ici la plongée. Le spot le plus célèbre est le Swiss Rift, version sous-marine des reliefs helvétiques où les plongées dérivantes attendent les amateurs expérimentés. Mais dans ces eaux cristallines où la température oscille de 26 à 30°C, il suffit d’un masque et d’un tuba pour aller contempler les bancs multicolores de balistes et de poissons lions, ou suivre les tortues à la nage. En manque de vert, on rejoint en bateau de pêche, les méandres luxuriants d’une mangrove solitaire avant de poursuivre l’aventure à terre, dans l’épaisse forêt de Ngezi où le guide ouvre le chemin à la machette.