Afrique

Tswalu Kalahari

Le Pilatus PC 12, modèle unique aux motifs ocre et jaune, est à lui seul un avant-goût de l’expérience exceptionnelle offerte par Tswalu, lodge de caractère du Kalahari Sud-Africain, dans la province nord du Cape. A perte de vue, sur plus de 100 000 hectares, la plaine est sillonnée de pistes de terre rouge feu dont l’horizon esquisse les contours vallonnés des monts Korannaberg.

Le mot « désert » évoque souvent des images de désolation mais la partie du Kalahari qui abrite Tswalu est un désert vert, une savane semi-aride parsemée de dunes face au Korannaberg, la seule chaîne de montagnes du sud du Kalahari. Ces collines massives exercent une influence protectrice qui augmente énormément la biodiversité de la région et crée un magnifique arrière-plan visuel.

Le service discret et attentionné est complété par une équipe performante de rangers professionnels, fortement impliqués dans la préservation du territoire, cinq fois plus grand que les concessions du Kruger. Et pourtant un seul lodge y a élu domicile pour le plaisir d’une trentaine de guests répartis entre Motse, la propriété principale de 8 suites et Tarkuni, un sanctuaire privé de 5 chambres.

Cette exclusivité inédite en Afrique du Sud, est l’ADN principal de Tswalu, récemment challengé par une totale rénovation de Motse, qui octroie encore plus d’intimité et plus de liberté. On ouvre les espaces mais on privilégie l’extrême tranquillité, on apporte de la lumière et encore plus d’ergonomie. Avec un rapport au confort sans concession, Tswalu parvient à illustrer avec merveille la fable « Pour vivre heureux vivons cachés » ! La pierre, les bois bruts et les tissus aux tons naturels ont été rafraichis, les objets africains s’harmonisent aujourd’hui avec des pièces de décoration plus contemporaines, pour créer un lieu où nature et luxe font bon ménage.

Le safari se pratique en 4×4, à pied mais également à cheval puisque Tswalu dispose de magnifiques écuries. On y observe aussi plus de 80 espèces de mammifères ainsi qu’environ 240 espèces d’oiseaux. De nombreuses espèces endémiques font la fierté de la réserve, dont les lions à crinière noire, les guépards, les taureaux Kudu mais également les rhinocéros noirs du désert, l’antilope des sables…

Enfin les colonies de suricates sont au quotidien des compagnons attachants dont on devine les silhouettes espiègles contre le sable rouge tandis qu’au-dessus de nos têtes, virevoltent des papillons multicolores comme s’il en pleuvait !