Amérique du Nord

The Beekman New York

Gratte ciel de 1881, The Beekman est une des plus anciennes pièces du genre. Situé dans le Lower Manhattan, l’icone de briques rouges à la voute de verre pyramidale est chargée d’histoire mais a trouvé un nouveau souffle grâce à la rénovation orchestrée par le groupe Thompson, le spécialiste du « retro/moderne ».

Dans l’atrium, le comptoir d’accueil donne le ton : bois poli, lampes antiques, tapis persans, la gloire d’antan remise au goût du jour, telle est la vision de l’architecte d’intérieur Martin Brudnizki.

Au sol une mosaïque de marbre clair contraste avec les imposants murs en bois sculptés sur lesquels sont apposées les œuvres de Jane Hammond. L’artiste s’amuse à customiser de vieilles photos en noir et blanc, des portraits ou des vues de New York, sur lesquelles elle ajoute collages et pointes de couleurs. Et partout de petits coins cosy avec fauteuils et sofas moelleux invitent à s’installer confortablement afin d’admirer ses œuvres.

Puis on lève la tête vers les neuf étages avec balustrades en fer forgé de l’imposante structure. Ils desservent des chambres et suites spacieuses baignées de lumière. Ambiance boudoir dans les salons des suites avec grande cheminée, canapés de velours et petits reposes pieds. L’esprit vintage rayonne, coussins jaune, tapis bleu pétrole et grande tête de lit molletonnée, le tout entouré de multiples objets qui semblent avoir été chinés avec passion.

Dans la charmante brasserie Augustine c’est le style art déco qui domine avec les faïences fleuries les banquettes en cuir et chaises bistrot ; quant au restaurant Fowler & Wells dans lequel le chef Tom Colicchio officie, c’est un décor plus feutré de bibliothèque à l’ancienne qui accueille les convives au diner, avec boiseries et lampes à pampilles.

The Beekman, l’adresse qui donne à Wall Street un nouvel éclat !