Asie

Aman Kyoto

La nature est au cœur du programme de ce nouvel Aman, le troisième de la collection au Japon. Nichés dans l’ancien jardin d’un collectionneur et ses 32 hectares de forêts sauvages, des pavillons de bois dignes des ryokans de légende y invitent à une retraite zen et gourmande.

C’est Kyoto, mais pas tout à fait tel qu’on l’imagine. Situé au nord de l’ancienne capitale impériale, l’Aman paraît loin du tohu bohu des temples environnants. Ce sanctuaire de calme et de sérénité est avant tout un domaine hors normes, racheté il y a vingt ans par le groupe Aman après la mort de l’ancien propriétaire, un esthète et collectionneur de obi. Deux décennies de négociations avec les autorités de Kyoto ont permis l’éclosion de ce bijou hôtelier.

Tout est neuf, mais semble avoir existé de toute éternité – une prouesse due au talent de Kerry Hill, l’architecte star du groupe Aman qui a aussi dessiné les deux autres adresses du groupe au Japon. Parsemés entre les érables et les ruisseaux, 6 pavillons abritent 26 suites qui réinventent le style minimaliste des ryokans, les auberges traditionnelles au Japon – cloisons de bois coulissantes, tatamis au sol et grandes baies vitrées ouvrant sur les jardins. La salle de bains, avec son immense baignoire en bois de cèdre où paresser en sirotant une infusion de yuzu, est la pièce maîtresse des lieux.

Le Living Pavillon et ses murs décorés de tuiles en céramique raki, accueille le restaurant principal, qui sert une cuisine internationale et japonaise locale autant inspirée des saisons que de la nature environnante où le chef Kentaro Torii part souvent en cueillette. Un second restaurant japonais sert dans d’exquises porcelaines les grands classiques de la gastronomie washoku. Pendant le séjour, les cuisines se mettent aussi au vert, pour des dîners-surprise installés dans 5 lieux choisis de la propriété.

Dans cet hôtel où tout incite à ralentir, on recommande la méditation guidée au jardin, ainsi que des initiations à l’ikebana prodiguées par des experts en art floral. Mais le must reste le spa et son onsen, un bassin d’eau de source chaude reminéralisante, prélude au massage signature (un mélange parfumé d’huiles de cerises sakura, de thé vert et de cèdre de Kitayama) ou au soin de beauté des geishas comprenant un masque intégrant de l’or 24 carats provenant de Kanazawa.