Asie

One & Only Desaru

Dans la quête des derniers sables vierges de la planète, voici le nouveau nec-plus ultra. Posé en bord de mer de Chine et dos à la jungle malaise, cet hôtel épuré repousse les limites du luxe zen.

Desaru est un bout du monde qui se mérite, après deux bonnes heures de route de Singapour. Endormie autour de ses villages de pécheurs, cette région de plages et de jungle ultra-préservée vit une renaissance discrète depuis l’ouverture du nouveau One & Only. Force est de reconnaître que pour son premier opus en Malaisie, le groupe hôtelier a produit un petit chef d’œuvre. C’est l’architecture qui séduit dès l’arrivée. Les connaisseurs reconnaîtront le cachet de Kerry Hill, l’illustre architecte australien qui a signé ici l’un de ses derniers bijoux hôteliers avant de disparaître en 2018. Géométriques et légers, mêlant la pierre aux volets de bois, les bâtiments invitent d’emblée au calme et à la sérénité.

Avec une quarantaine de suites seulement, posées dans un vaste domaine, le séjour se vit comme un retour idéal à la nature. Méditer et prendre soin de soi ne sont pas une option : après avoir goûté le calme de votre plunge pool, le pavillon de yoga face aux flots bleus vous attend pour une séance quotidienne de yoga. Le One & Only Desaru s’est aussi offert l’expertise de deux stars mondiales du soin : Henri Chenot au spa, avec des programmes anti-âge qui retissent un lien harmonieux entre le corps et l’esprit, et un studio Pedi: Mani: Cure by Bastien Gonzalez, le pédicure corrézien qui a ouvert des salons dans les plus beaux hôtels de la planète. Les 10 cabines de soin se déploient autour d’un bassin de nénuphars, ombragées par les immenses frondaisons des arbres tualang.

La plage est partout, ourlant la propriété sur un kilomètre et demi – aucune construction en vue, et chacun peut s’y croire comme sur une île déserte. Nager, plonger avec des bouteilles s’offre à vous- adultes comme enfants. Pour les séjours en famille, un kid’s club axé sur l’exploration prévoit des programmes artistiques et scientifiques originaux et passionnants. De quoi s’ouvrir l’appétit pour le meilleur : la table, déclinée en deux restaurants aussi beaux que bons, avec haute voltige japonaise et saveurs du Liban à l’honneur, le tout parfumé d’herbes bio du jardin.