Amérique du Sud

Equateur & Galapagos / Récit de Voyage

Notre découverte de l’Equateur suit les traces de trois figures remarquables qui ont marqué les pays Andins entre les XVI ième et XIX ième siècles : Edward Whymper, Francisco de Orellana et Charles Darwin. Respectivement alpiniste, explorateur et naturaliste, ils ont tous illustré, un certain dépassement de soi et une conquête sur le monde. Notre expédition revisite l’histoire de ces légendes en traversant les contrées qu’elles ont sillonnées à l’époque, de Quito au Parc National Cotopaxi, de Coca à la réserve de Yasuni en Amazonie, avant de rejoindre le mythique archipel des Galapagos.

Quito

A plus de 2 800 mètres d’altitude, Quito, la capitale baroque la mieux conservée d’Amérique du Sud, nous ouvre les bras. Mais c’est à 1h30 de route, dans l’arrière-pays que nous débutons notre périple, à l’Hacienda Zuleta. Au pied du volcan Imbabura, la demeure du XVI ième siècle, totalement rénovée est l’occasion d’un démarrage en douceur dans la campagne. Vous partirez à votre gré, en VTT ou à cheval, le long de chemins balisés, à la recherche de l’ours à lunettes et du condor, avant d’apprécier les secrets de la cuisine locale. Dès le lendemain, vous atteignez la magnifique lagune de Cuicocha que surplombe le volcan Cotacachi et ses 4944 mètres. Belle balade dans ce panorama extraordinaire puis halte au cœur du village de Cotacachi, où la production d’objets, sacs et vêtements en cuir titillera vos envies de shopping !

Zuleta

Vous rejoignez ensuite Quito via la roseraie de Cayambe. La capitale équatorienne puise sa force dans la mixité de ses origines et dans une topographie singulière, sur les flancs du volcan Pichincha.

Le boutique hôtel la Villa Colonna, blotti au cœur du quartier historique est une introduction enchantée à sa découverte. Ses bâtisses rénovées avec soin, abritent 6 suites coquettes qui exhalent un doux parfum de convivialité.

Villa Colonna

Le soir venu, on baigne volontiers dans l’atmosphère coloniale que révèle son patio arboré. Fondée sur les ruines d’une cité Inca, Quito déploie des richesses infinies issues d’une part de la culture indigène mais aussi des multiples inspirations européennes.

Quito

Les vestiges artistiques, parfaitement conservés, défilent et sont autant de réalisations réussies que l’Unesco protège et que l’on se plait à arpenter… Les monastères San Francisco et Santo Domingo, l’église et le collège jésuite de La Compañia, la Merced…

Enracinée dans cet environnement exceptionnel, Quito a trouvé l’harmonie entre sa nature complexe et un patrimoine architectural unique, que l’on apprécie encore le long de La Ronda, artère centrale bordée d’édifices baroques du XVII ième siècle. Ici résidèrent de nombreux artistes, hommes politiques et écrivains.

Enfin, vous grimpez sur la colline del Panecillo où se trouve la seule représentation statuée d’une vierge ailée au monde. Fin de journée avec vue imprenable sur la capitale…

Volcan Cotopaxi

La journée suivante se dresse à 5 890 mètres d’altitude où culmine le volcan actif le plus haut du monde, le Cotopaxi. Des paysages lunaires, typiques des hauts plateaux andins, une terre ardente d’origine volcanique et certains lacs, refuges d’oiseaux migrateurs, en font un passage incontournable en Equateur. Vous croiserez çà et là, les chagras, fermiers de chevaux sauvages, robustes et rodés aux températures extrêmes. L’une des promenades à cheval les plus agréables, vous entraîne vers le volcan Cotopaxi à travers une forêt de pins. Vous empruntez de vieux chemins Incas et arrivez juste au-dessous du volcan, gratifié d’une vue imprenable sur les montagnes environnantes.

Votre nuit aura pour décor les murs d’un ancien temple Inca. En effet, depuis le XVième siècle, l’Hacienda San Agustín de Callo a eu plusieurs vocations ; elle a d’abord servi de forteresse Inca, puis de couvent des Augustins et enfin de maison temporaire pour la mission géodésique française dirigée par des scientifiques franco-allemands et par le célèbre naturaliste Anglais Edward Whymper.

San Agustin de Callo

En 1921, l’hacienda a été rachetée par le général Leonidas Plaza Gutierrez, chef de file de la révolution libérale puis président de l’Equateur. Elle est toujours détenue à ce jour par sa petite-fille. Matinée très rurale et bain de couleurs au marché indien de Saquisili, qui réunit en huit emplacements, fruits et légumes, épices, textiles andins et bétail. Les plus courageux pourront braver plus de 4 heures de route aller-retour pour apprécier les eaux turquoise d’un lac majeur, perché à 3 800 mètres d’altitude, la lagune de Quilotoa, avant une deuxième nuit à l’Hacienda San Agustín de Callo.

Le long du fleuve Napo

La suite du périple est annonciatrice d’exotisme ! Après un court survol de la cordillère orientale depuis Quito jusqu’à Coca, c’est un voyage en pirogue à moteur de 2h30 sur le fleuve Napo qui vous conduit aux confins de l’Amazonie équatorienne. Au point de confluence des fleuves Napo et Añanguyacu, vous troquez l’embarcation à moteur pour une « enquilla », petite pirogue à rames. Grâce à ce moyen de transport silencieux, vous pouvez observer les singes, toucans ou autres guacamayos dans une végétation dense et enchanteresse. Vous êtes loin, très loin de toute civilisation occidentale. Les cabanes du Napo Wildlife Center Lodge, situées dans le Parc National Yasuní, une importante réserve de la biosphère de l’Unesco, produisent un charme immédiat. Le lodge est implanté en forêt primaire en bordure de lagune, sur des terres appartenant à la communauté Kichwa.

Napo Wildlife Center Lodge

Galapagos

Le soir, il est possible de caboter autour de la lagune Añanguyacu en recherche de vie nocturne et de sons magistraux, que seule l’acoustique naturelle peut générer. Votre initiation pendant 2 jours, a pour vocation de vous immerger en douceur à travers des marches sur des terres inexplorées, d’apprendre les techniques traditionnelles de guérison portées par la culture Kichwa, d’observer la forêt amazonienne via une tour de 36 mètres de haut, d’approcher au plus près les tangaras colorés, les perroquets, perruches, toucans et les multiples espèces de singes. D’ailleurs avant le retour vers la capitale, vous partez tôt pour une dernière navigation sur le fleuve Noir jusqu’au fleuve Napo, l’occasion d’imprimer une dernière fois l’extraordinaire biodiversité ambiante et les silhouettes uniques qui l’agrémentent, comme celles des loutres géantes, des caïmans, et des singes volants…

Galapagos

Enfin, vous terminez cette escapade équatorienne par 7 jours au cœur de l’incroyable archipel des Galapagos, où fourmillent d’innombrables îles volcaniques, dont l’isolement, a longtemps permis la préservation d’un écosystème rare.  Terres de jeu du biologiste Charles Darwin, l’Unesco est intervenue suite aux différentes invasions touristiques, pour garantir la survie d’espèces endémiques comme les tortues de mer géantes, les iguanes, les otaries, les manchots des Galapagos, les oiseaux moqueurs…La découverte de ce patrimoine animalier et environnemental se fait en partie en yacht de petite capacité, le Galapagos Sea Star Journey et de l’autre, au Galapagos Safari Camp, sur l’île de Santa Cruz. La mini croisière navigue de Baltra à l’île Bartolomé et vous initie progressivement aux richesses extraordinaires de la zone, via des randonnées et des sorties snorkeling.

Sea star journey

Parmi vos expériences, promenade sur le site de Cerro Dragon jusqu’au lac salé où vous pourrez contempler de nombreux flamants roses, halte à Black Turtle Cove, superbe lagune de mangrove où il est aisé d’approcher requins et raies, nage en compagnie des requins de récif à pointe blanche et des poissons tropicaux sur l’îlot Sombrero Chino, observation d’une colonie de grandes frégates des Galapagos sur l’île Genovesa, observation de nombreux fous masqués, pétrels et canards des Bahamas à El Barranco, enfin découverte des paysages lunaires de l’île déserte Bartolomé avant de débarquer sur une plage de sable blanc corallien de l’île Santiago et de parcourir une coulée de lave centenaire.

Safari Camp

Depuis le confortable Galapagos Safari Camp, vous alternez entre relaxation et choix à votre guise d’autres excursions dont une réserve de tortues terrestres, la très belle plage de Tortuga Bay et ses iguanes marins, sans oublier la Station Charles Darwin, centre scientifique de renom qui éveille toutes les curiosités. Le retour de cette escapade pour aventuriers modernes se fera par Guayaquil ou Quito.