Asie

Hong Kong / Récit de voyage

Hong-Kong Island ou Kowloon, comment résister ? Ici tout bouillonne et fascine. Accueil à la sortie du véhicule par une hôtesse enjouée renvoyant une énergie qui remet d’emblée d’aplomb malgré le décalage horaire. agence-de-voyage-de-luxe-Hong-Kong 5Ca ne plaisante pas, on connait le mot « service » et tout est réglé comme du papier à musique. Au 41ième étage, la suite de l’Upper House est prête, immense, lumineuse et cerclée de baies vitrées plongeant sur Victoria Harbour et les collines verdoyantes des quartiers résidentiels. Upper House est un hôtel qui apaise à deux pas de « Central » et du « Financial District ». La délicatesse du jeune designer hongkongais André Fu, est enveloppante et se traduit par des matériaux nobles et naturels de chêne et de bambou, par les lignes pures du mobilier et par la rondeur des œuvres d’art. On est conquis par le chic du Café Gray Deluxe au 49ième étage et son bar long de 14 mètres. Puis, le Four Seasons sur Victoria Harbour dévoile son restaurant français étoilé, non loin de son deuxième étoilé cantonais, Lung King Heen qui ne désemplit pas. Là aussi service de pointe et piscine extérieure appelant les traders les plus retors à la paresse. Puis direction le Ritz Carlton, une très belle surprise qui va sérieusement compter dans les années à venir avec la construction à ses pieds, du futur Kowloon Art District. Du haut de ses 118 étages que nous gravissons en 55 secondes chrono, se déploie un hôtel haute-couture qui a germé dans l’imagination de plusieurs designers contemporains dont le japonais Masamichi Katayama qui avait déjà sévi au concept store français, Colette. Le fond sonore est « groovy », les gros réservoirs de bonbons en chemin irrésistibles, le labyrinthe de guirlandes et bouteilles conduisant aux restaurants très glamour, la piscine atomique avec ses projections en 3D de poissons géants, le bar Ozone le plus haut au monde et le plus courtisé du moment pour avoir récemment accueilli Lady Gaga et tous les grands DJ de la planète. La fin du séjour est bercée de réminiscence coloniale au très attendrissant Peninsula sur Kowloon. Les Rolls Royce sont au garde à vous devant sa façade émue de rose, en soutien à la lutte contre le cancer du sein. La technologie ultra moderne dans les chambres contraste habilement avec l’ancienneté de la bâtisse. Le restaurant Felix dessiné par Philippe Starck et l’accès privé à l’aire d’hélicoptère ajoutent à la modernité des lieux. Hong-Kong n’est pas en reste côté gastronomie ! Même si l’on a ici la main un peu légère sur la distribution des étoiles Michelin, on peut y vivre des expériences gustatives contrastées. Un passage par l’institution Yung Kee, à deux pas du quartier des noctambules de Lan Kwai Fong, s’impose pour ses oies rôties et ses œufs de 100 ans au gingembre. Le China Club révèle quant à lui une ambiance rétro chic dans l’enceinte de l’ancienne Banque de Chine tout en offrant à notre œil admiratif, les œuvres d’Art de la collection privée du milliardaire Sir David Tang. Enfin, dans l’antre surréaliste Bo Innovation du chef Alvin Leung, l’approche est à la fois artistique et technologique. A l’instar de son style clairement « Rock’n Roll », l’ingénieur-chef convie à une aventure sensorielle qu’il signe « X-trem Chinese Cuisine » et qu’il s’applique à travailler jusqu’à sa perfection. Dégustation explosive de plats graphiques préparés par une brigade d’alchimistes tatoués !

Notre récit de voyage à Hong Kong est un exemple non exhaustif. Grâce à notre expertise et celle de nos partenaires, nous concevons sur mesure votre itinéraire quelles que soient les régions et les thématiques souhaitées.
N’hésitez pas à nous contacter au + (33) 1 42 96 00 76 et à info@exclusifvoyages.com