Seychelles

Four Seasons Desroches Seychelles.
Un petit bout de majesté en famille !

Il existe des panoramas qui incitent au lâcher-prise ! 

Lorsqu’après 12 heures de vol jusqu’à Mahé, suivies d’un saut de puce de 35 mn, nous atterrissons enfin sur l’île de Desroches au sud-ouest de l’archipel seychellois, nous sommes instantanément enveloppés par un manteau de chlorophylle doux et apaisant. La nature, réconciliatrice de tous les maux, s’épanouit ici sur un territoire de 400 hectares où cohabitent, l’enclave de l’hôtel Four Seasons, des résidences privées et un minuscule village de 50 locaux, ayant élu domicile sur ce petit bout de majesté.

Malgré la fatigue impitoyable, nous ne résistons pas à errer au hasard des différents espaces de vie puis à braver les sentiers plus sauvages, qui mènent aux 14 km de plages immaculées. Toute la famille à vélo à la queue leuleu, traverse alors la longue piste d’atterrissage, pour approcher à l’ombre des cocotiers, Madame Zabre Beach, Bombay Beach ou North Point, des paradis solitaires qu’il nous tarde d’embrasser.

En chemin, nous croisons Georges, la tortue géante, doyenne de Desroches, portant vaillamment sur sa carapace, ses 120 années de paresse ! A ses côtés, le sanctuaire des bébés Aldabra, élevés avec amour jusqu’à leur maturité dans un enclos protégé. Nous sommes ébahis par un écosystème prospère où la faune et la flore sont autant de cadeaux que nous recevons en bon augure de la suite.


Repus de volupté, nous rejoignons enfin notre villa, discrète, noyée dans une jungle tropicale bien arborée et face à une petite plage sauvage. Ses dimensions idéales et son confort pour un séjour les pieds dans l’eau, nous mettent en joie ; nous découvrons à l’extérieur, le tsala et son sofa à même le sol donnant sur la piscine privée, puis nos transats et un langoureux hamac suspendu entre deux palmiers.

La déco intérieure est un mélange de mobiliers en bois brut, de sièges en rotin et de tapis tissés, au-dessus d’une robuste charpente. La salle de bain sous ses airs rustiques chics, dégage un volume généreux et se prolonge d’un adorable jardinet jusqu’à la douche extérieure. La télévision dissimulée dans un coffre en palissandre, est un plus auquel nous ne goûterons pas du séjour, tellement il ne se prête pas aux nécessités du moment.


Après avoir ouvert les valises et positionné dans le vaste dressing, shorts, t-shirts et robes de plage, nous partons dîner chez Claudine, le restaurant aux saveurs méditerranéennes, où tout le monde se croise. Dans une atmosphère cosy, le Chef français Olivier veille au bien-être de tous avec une bonne humeur indélébile.

Pendant les jours qui suivent, nous prenons nos marques et l’expérience s’installe doucement autour de petits riens qui font tout ! Les adultes comme les enfants, respirent à pleins poumons les bienfaits revitalisants de cet environnement peu apprivoisé et chacun gère à son gré sa propre détente. Les enfants ne quittent pas la piscine et boudent quelques temps le Kid’s Club qu’ils ne lâcheront plus quelques jours plus tard.

Quant à nous, nos rendez-vous quotidiens avec Jeson et son équipe adorable du pool bar, sont remplis de bienveillance et d’amitié joviale, où entre deux bains de mer, nous partageons nectar de jus frais, brochettes de fruits et eau aromatisée à l’orange. Lovés dans nos sofas de plage, nous contemplons les déclinés de bleus turquoise et d’émeraude que dessine l’océan indien au gré des vents, telles d’immenses aquarelles naturelles. L’ennui ne risque pas de nous gagner, nous prenons enfin le temps…


Plus tard, après 45 mn d’exercices au fitness où les enfants se goinfrent de bonbons en nous regardant transpirer, nous faisons une halte ensemble au Castaway, le domaine des experts, d’où partent toutes les aventures marines et terrestres. En dehors des raies Manta, dorades, marlins, tortues de mer, dauphins et requins inoffensifs, nous rentrons dans la période gratifiante de l’observation des baleines et planifions avec la société WiseOceans, une sortie en mer pendant notre séjour.

Puis à l’espace de jeux des teenagers à proximité, nous nous laissons aller à une partie de ping-pong, lorsque d’autres (plus jeunes !) se challengent au baby-foot ou d’autres encore (plus vieux !) à la pétanque… Des divertissements bon enfant où chaque famille aime se retrouver…

Pour notre déjeuner tardif, un délicieux Poké version Seychelles, est préparé sous nos yeux au Deli, mais c’est au bar, protégés du soleil, que nous choisissons de le déguster, suivi d’un sorbet au Yuzu. Requinqués, nous reprenons nos bicyclettes pour le Spa Circle of Connection, où nous attendent nos thérapeutes pour une remise en forme complète des grands et des petits. Sa situation divine proche du restaurant Lighthouse et face à l’océan, appelle immédiatement à l’anti-stress.

C’est également aux pieds du phare que nous sélectionnons notre Sunset puis le dîner, abrités sous une large tente ouverte. Le site romantique à souhait révèle une légère brise qui tempère la moiteur ambiante. Les serveurs Gino et Kamlesh, respectivement mauricien et indien, si heureux de nous assister, nous initie à la carte originale qui mixe sushis, sashimis et viandes maturées. En dessert, la tarte au citron revisitée par le Chef, mérite à elle seule le voyage !

Le lendemain et les jours suivants, dès le petit déjeuner, ce sont d’autres sourires qui agrémentent nos journées, ceux de Faith, Laetitia, Markus, Imran, Rey ou Gemma, toujours humbles et présents. Malgré la fréquentation de l’hôtel à 100% et l’activité incessante, nous sommes étonnés par le peu de nuisances sur l’île. Aucuns sports motorisés, aucuns passages d’avions autres que les 2 hebdomadaires pour joindre Desroches, aucuns yachts de visiteurs curieux… Chacun s’organise librement et prend possession quelques heures d’une portion de ce paradis ou reste confiné dans l’exclusivité de sa villa.


Pour notre part, nous décidons aujourd’hui de jouer les robinsons à la conquête d’une plage déserte… Pendant que notre pique-nique se concocte en cuisine, nous reprenons à vélo les sentiers de traverse direction Aquarium Beach, équipés de nos masques et tubas. En route, nous saluons Mr Georges qui nous lance un profond gémissement en guise de bonjour puis continuons jusqu’au village local aux bungalows proprement alignés.

A l’arrivée sur le spot angélique, la plage est bordée de reflets turquoise derrière la végétation décomplexée. Un décor de film sans caméra !

Des serviettes et de l’eau fraîche reposent à l’ombre d’une maisonnette en bois, la table de pique-nique attend les victuailles pour un rendez-vous ultérieur mais convenu, tandis que les paddles dernière génération, patientent sous les cocotiers dans l’espoir d’une glissade sur l’océan placide. Nous ne nous ferons pas prier !

Seule une radio nous relie à l’hôtel en cas de besoin. Notre robinsonnade sur ce banc de sable esseulé est un luxe dont on sait déjà la valeur inoubliable.


Ce soir autre surprise ! Notre table est dressée sur un ponton privé qui domine l’océan. Le coucher de soleil s’invite avec magie à la scène et anime successivement le ciel de couleurs rouge et orangés.

Le Chef seychellois déploie sa bonhomie autour d’un magistral plateau de sushis et sashimis tandis que cuit au feu de bois, un bourgeois fraichement pêché. Les desserts, un festival de sorbets maison que nous savourons devant la séance de cinéma en plein air. Nous levons les yeux au ciel à l’issue de la projection, les étoiles nous assurent un lendemain tout aussi enchanteur…

Nous ne resterons que 7 nuits au Four Seasons Desroches mais nos marques prises, nous regretterons de ne pas avoir doublé ce temps… Un sentiment de trop peu ! Toutefois Nick, le Directeur chevronné, dévoile en avant-première quelques nouveautés pour les mois à venir ! Nous gardons donc avec exaltation cet amuse-bouche en mémoire pour notre prochaine visite, alors que l’avion retour vient nous cueillir sur la piste !


Grâce à notre expertise et celle de nos partenaires, nous concevons sur mesure votre itinéraire quelles que soient les régions et les thématiques souhaitées. N’hésitez pas à nous contacter au + (33) 1 42 96 00 76 et à info@exclusifvoyages.com

(Re)trouvailles

18 ans… et le vent dans le dos !

À la plage !

A mi-chemin

Ailleurs

Avant-Premières

Botswana, Vivant !

Cabane, Tente ou Villa ?

Caprices d’Avril !

Chic & Éco-responsable

Clean & Safe

Corsica

Des plaisirs simples…

Diagonale Ouest

Électrochoc Colombien !

Exclusif Voyages dans le nouveau Figaro Voyage

Exclusif Voyages et La Route du Sud dans Série Limitée

Exclusif Voyages et Luxe Magazine présentent l’expérience du train au sommet…

Explora Île de Pâques & Six Senses Laamu, des offres inédites avant l’été !

Felicità

Finca ou Villa ! Majorque, Ibiza, Formentera
Un repérage signé Sophie Arbib

Formats atypiques

Ici

India Welcome Back

Inspiration Cinghalaise | Repérage au Sri Lanka

Intérieur Sud

Irrésistible !

Islas Baleares

Itinérance

Japan in !

Je partirai…loin !

L’ambitieuse, l’indomptable, la sculpturale Dubaï…

L’été à Singita Lebombo

L’été au fil de l’eau

L’été d’Exclusif Voyages

Le Crillon, Nouvelle Vie

Les Journées Particulières

Les Z’adresses de la rentrée

L’appel d’air !

Ma cabane en hiver

Merveilleux !

Ni chaud Ni froid !

On chausse les espadrilles !

Opening soon !

ou le prix du silence

Pépites africaines

Réincarnation !

Retour d’Inde et d’Oman

Sabine à Mascate

Sabine en camp privé à Oman

Sabine, dans les montagnes omanaises !

Sabine, Départ pour Oman !

Saint-Troppp etc… !

Singita Song

Slow Life au Pérou

Soneva… So far, So good !

Sophie & Sabine Arbib au Six Senses Zil Pasyon

Sophie au Belize, Blancaneaux Lodge

Sophie au Belize, Turtle Inn

Sophie au Guatemala, jour 1

Sophie au Japon, 10ème jour

Sophie au Japon, 11ème et dernier jour

Sophie au Japon, 2ème jour

Sophie au Japon, 3ème jour

Sophie au Japon, 4ème jour

Sophie au Japon, 5ème jour

Sophie au Japon, 6ème jour

Sophie au Japon, 7ème jour

Sophie au Japon, 8ème jour

Sophie au Japon, 9ème jour

Sophie au Japon, premier jour

Un hôtel – Un musée 

Vert ou Orange ?

Vitamine Sea

Voila l’été !