Amérique du Sud

Sol Y Luna

A première vue, Sol Y Luna est une adresse bucolique située dans la mythique Vallée Sacrée au Pérou. Mais il suffit de pénétrer son immense jardin pour capter toute l’authenticité, la générosité et l’harmonie souhaitées par ses propriétaires Marie-Hélène Miribel et Franz Schilter, qui accueillent les visiteurs en route vers le Macchu Picchu. Sol Y Luna est l’aventure de ces deux vies !

Les murs en pierre et terracota des 43 casitas accompagnent le panorama enchanteur de la Vallée. A l’intérieur les chambres sont décorées de façon exquise, avec des meubles artisanaux de collection, des textiles traditionnels tissés à la main, des peintures murales et des œuvres d’art péruviennes choisies.

La table délicate et durable, dirigée par Le Chef Nacho, s’organise autour de deux restaurants, Killa Wasi et Wayra. Ils mettent en scène les merveilles culinaires péruviennes revisitées, à base de produits fournis par les agriculteurs locaux, dont le quinoa, le maïs rouge, et 4 000 sortes de pommes de terre ! Dans un esprit de partage, chacun s’initie à une gastronomie unique au monde, mi ancestrale, mi contemporaine.

Mais les richesses de ce lieu vont bien au-delà du confort estampillé Relais & Chateaux, des terrasses d’où l’on contemple la Cordillère des Andes, et même de l’organisation parfaite d’expériences extraordinaires, comme les chevauchées sur les sentiers, la visite des sites archéologiques incas, ou le survol de la vallée d’Urubamba en parapente. Il y a d’abord les arbres, plus de quatre mille sur le domaine, dont le rarissime Polypepis, espèce menacée au tronc noueux et sculptural. Ensuite les oiseaux, et surtout les Gigas de Patagonie, les plus grands colibris du monde qui butinent ici par dizaines. Mais en croisant Marie-Hélène Miribel et Franz Schilter, on comprend surtout que l’hôtel constitue essentiellement un vaste projet philanthropique au profit des communautés de la Vallée Sacrée. Quand ils se sont installés dans ce site d’altitude rurale et pauvre, ils ont d’abord créé une petite école que fréquentent aujourd’hui près de deux cents enfants des villages alentours. Ont suivi l’ouverture de classes pour les élèves handicapés, et de plusieurs foyers pour les jeunes victimes de violences. L’école se visite. On rencontre les enfants et parents, on rit avec eux, et cette fenêtre ouverte sur la réalité du monde andin sensibilise aussi le cœur du voyageur pour y ancrer des souvenirs indélébiles. Un cercle communautaire vertueux matérialisé par la Fondation Sol Y Luna dont l’une des missions est de soutenir l’égalité des chances dans la Vallée Sacrée.