Europe

La magie des fjords de légende

Alesund, port de conte de fées

Ville « carte postale » avec les alpes du Sunmore en toile de fond, Alesund étend d’ile en île ses jolis bâtiments colorés de style art Nouveau. Cette cité lacustre, où le lacis de terres émergées se reflète tantôt dans l’océan tantôt dans des lacs, figure comme une baie d’Halong nordique. Première halte à 45 minutes au Storfjord Hotel, refuge de bois et de verre douillettement niché dans d’immenses forêts de bouleaux qu’on explorera dès le lendemain matin. Quelques minutes suffisent pour rejoindre le bourg de Glomset où a lieu un mémorable déjeuner gourmand. Dans cette ferme ancienne se perpétuent les traditions ancestrales de pêche, de chasse, de cueillette sauvage.

Chaque assiette de champignons ou de baies délicatement cuisinés ont une histoire que racontent ces fermiers ancrés sur le territoire depuis plusieurs générations.

Geirangerfjord, navigation à grand spectacle

Les brumes du matin se lèvent à peine quand on embarque à bord du cabin cruiser MS Fjord Explorer. Le paysage est déjà enchanteur, avec les sommets coiffés de neige qui se reflètent dans les eaux couleur lilas du Storfjord. Le petit yacht fend les eaux calmes et désertes, poste d’observation parfait pour guetter les belles fermes colorées nichées au creux des hautes falaises. Des chutes d’eau sillonnent les versants, certaines spectaculaires comme les Sept Sœurs, qui dévalent sur près de 220 mètres de haut avant de se jeter dans la mer. Le fjord de Geiranger, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, est le but de l’excursion, mais d’autres lieux aussi magiques marquent la journée : la montée vers la petite ferme d’alpage perdue sur les pentes du Mont Akerneset où le guide a organisé le déjeuner, ou encore la balade dans les ruelles animées du village de Geiranger. Le lendemain, la nature intacte s’apprivoise à pied, en randonnée à l’assaut des sommets du Sunmore, le long de chemins ou hors des sentiers battus. Le pique-nique tutoie le ciel et le rivage découpé vertigineux sans aucune trace humaine visible à l’horizon.

Vers Hjorungfjord, la perle du littoral

Tournant le dos à Alesund, le bateau s’aventure dans le fjord considéré le plus beau de Norvège. Cette échancrure longue de trente-cinq kilomètres avance entre des montagnes parsemées de villages pittoresques où le temps semble s’être arrêté à l’époque des Vikings. On fait halte à Trandal ; une balançoire accrochée sur un arbre de la berge s’élance vers les montagnes blanchies de l’autre rive, garantissant des photos spectaculaires par tous temps. Les rives herbeuses invitent à flâner à pied, en kayak, ou à prendre de la hauteur en hélicoptère. Puis le bateau bifurque et accoste au bout d’un petit fjord ; le séjour à l’hôtel Union Oye peut commencer.

Depuis 1850, cet établissement romantique qui se reflète dans l’eau a accueilli de grands explorateurs et nombre d’artistes célèbres. Tout juste rénové avec délicatesse, ce havre de paix et de beauté reprend sa place de fleuron hôtelier européen.

Dans la vallée de Norang

On quitte l’écrin douillet de Union Oye pour explorer la plus belle vallée de Norvège à vélo ou e-bike. Nul besoin d’être un sportif confirmé pour s’offrir cette découverte : les chemins se déroulent sur terrain presque plat, et c’est un bonheur de rouler dans les vastes prairies ou le long de rivières aux eaux pures. On fait halte pour pique-niquer près du lac de Lyngstoylvannet, un lieu prisé des plongeurs. Depuis les berges, on distingue les ruines des anciennes fermes englouties depuis 1908, quand les eaux ont envahi ce bout de vallée. Sensation de paix totale : la nature intacte et le grand air opèrent, jour après jour, un ressourcement en profondeur.

Retour à Alesund

Le lendemain matin, c’est en hélicoptère que l’on prend la mesure du paysage, véritable dentelle de terres et d’eau à perte de vue. Le voyage se poursuit au large, à vingt minutes d’Alesund, pour une intense robinsonnade. Sur l’île, une cabane de bois élégamment rustique n’a que l’océan pour dégagement – près de la cheminée, et à la lueur des chandeliers, on y déguste le meilleur des fruits de mer locaux, avant de se glisser dans un hot tub en écoutant le clapotis des vagues. La magie se prolonge en promenade sur les rochers, dans le silence et le vent. Puis c’est le retour vers Alesund et ses trésors. Les valises sont déposées à l’hôtel Brosundet. Située sur le vieux port, cette adresse vintage incarne l’hospitalité norvégienne, symbolisée par le mariage parfait entre patine historique et design contemporain.

Les deux dernières journées se consacrent à explorer en kayak les méandres entre les îlots et le patrimoine viking de la vieille ville, à admirer la vue sur la collection de bâtisses Art Nouveau depuis les hauteurs de Fjellstua, et à savourer une expérience culinaire hors normes dictée par les saisons à l’Apoteker Gata.